L'asset manager d'un monde qui change
BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - Finance 1 1440x300
  • Home
  • Défi d’équilibre entre croissance et politique

Défi d’équilibre entre croissance et politique

Stratégie d'investissement

Maximilian MOLDASCHL
 

Allocation d'actifs septembre 2019

Synthèse

  • Défi d’équilibre entre croissance et politique monétaire – Notre scénario de base (environnement « Boucles d’or » fragile) suppose que les banques centrales sont en mesure de contrebalancer le ralentissement actuel de la croissance. Selon nous, cette hypothèse est désormais plus incertaine en Europe, mais reste valable aux États-Unis.
  • Les tensions commerciales et la détermination politique des banques centrales constituent les principales inquiétudes – Les tensions commerciales demeurent la principale source de chocs négatifs pour la croissance, un constat qui n’échappe pas à la plupart des grandes économies, États-Unis inclus. Le recul des prévisions d’inflation met la détermination des responsables politiques à rude épreuve.
  • Résilience et marge de manœuvre budgétaire et monétaire aux États-Unis – Les États-Unis affichent de meilleures chances de rester en mode « Boucles d’or » que l’Europe, pour deux raisons majeures. D’une part, ils disposent d’une marge de manœuvre plus importante en termes d’assouplissement de la politique monétaire et budgétaire. D’autre part, leur économie est généralement plus résistante aux chocs externes.
  • Marge de manœuvre réduite dans la zone euro – Les investisseurs remettent en question la capacité d’action des responsables politiques de la zone euro. À ce jour, les évocations d’éventuelles mesures de relance budgétaire n’ont pas été suffisantes pour stopper l’effondrement des rendements obligataires des pays du cœur de l’UEM.

Allocation d’actifs

  • Acquisitions à la baisse d’actions américaines – Nous avons adopté une position longue sur les actions américaines, tactiquement conforme à notre approche consistant à acheter à la baisse tant que la croissance modérée et les mesures de relance s’inscrivent en soutien d’un scénario « Boucles d’or fragile ». Cette situation prévaut toujours aux États-Unis, où les bénéfices des entreprises et l’économie se sont révélés robustes, et où les leviers politiques restent importants. Nos indicateurs de la température des marchés et d’analyse technique étaient également au vert.
  • Positionnement long sur les actifs de portage – La quête de rendement se poursuit à la faveur des mesures d’assouplissement monétaire prises à l’échelle mondiale. Nous maintenons notre exposition longue à la dette émergente en devises fortes.
  • Focalisation sur la construction de portefeuilles robustes – Parallèlement à nos critères d’investissement fondamentaux, nous nous attachons toujours à construire des portefeuilles robustes au travers de positions susceptibles de bénéficier de scénarios extrêmes, tels qu’un ralentissement plus marqué ou un retour de l’inflation.

Sur le même sujet :