L'asset manager d'un monde qui change
BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - TM Private debt 1440x300
  • Home
  • La dette privée sur les actifs réels: une classe d’actifs avec un couple rendement/risque attractif

La dette privée sur les actifs réels: une classe d’actifs avec un couple rendement/risque attractif

BNP Paribas Asset Management
 

Le nombre de fonds de dette privées a atteint un niveau record dans le monde en 2017, avec 324 fonds (+12%) pour un engagement cumulé de $153 milliards (la dette privée comprend notamment dette infrastructure, immobilière et d’entreprise).

Les investisseurs institutionnels se tournent vers la dette privée adossée à des actifs réels, notamment la dette infrastructure ou immobilière, car elle répond à leur besoin de rendement et de diversification de portefeuille.

La dette privée sur des actifs réels offre en effet des rendements stables et prévisibles tout en bénéficiant d’un risque contrôlé: ces caractéristiques sont liées à la nature même des actifs sous-jacents. L’immobilier se distingue par des actifs stables ayant une valeur pérenne, tandis que l’’infrastructure se caractérise par des tarifs régulés, une bonne résistance aux cycles économiques et de fortes barrières à l’entrée.

La dette senior sur des actifs réels peut permettre aux assureurs de bénéficier d’un solvency capital ratio (‘’SCR’’) favorable, proche d’une obligation notée “A/A-”.Pour la dette immobilière senior, le coefficient SCR baisse de moitié[1] par rapport à une obligation d’entreprise non notée. Un résultat similaire s’applique à la dette infrastructure senior, où l’on pourrait obtenir un SCR 30% inférieur à des obligations d’entreprise investment grade.

A risque de crédit équivalent, la dette senior adossée à des actifs réels offre des marges autour d’Euribor + 2.0% à comparer à Euribor + 0.4%[2] pour une obligation d’entreprise investment grade. Ainsi les fonds de dette senior adossés à des actifs réels bénéficient d’un meilleur retour sur fonds propres règlementaire.

A titre illustratif, la dette senior infrastructure pourrait obtenir un rendement sur capital Solvency II (« SII ») ajusté du risque[3] de 15.5% et les obligations investment grade de 2.2%. De la même façon, la dette senior immobilière obtiendrait un rendement SII ajusté du risque de 23.4% comparé aux obligations d’entreprise BBB à 2.5%[4].

Les fonds de dettes immobilières ou d’infrastructure diversifiés autorisent donc une faible consommation de SCR et une meilleure rentabilité ajustée du risque. Ces actifs permettent en outre une gestion avantageuse des durations longues grâce à des flux de trésorerie stables et prévisibles. Cette classe d’actifs, qui bénéficie également d’une prime de liquidité attractive, est donc particulièrement recherchée par les assureurs. Etant donné le nombre croissant de stratégies actives disponibles sur le marché, les investisseurs ont en outre la possibilité d’ajouter des critères supplémentaires différentiants, tels que la capacité à déployer rapidement le capital, l’accès à une plateforme d’origination ou encore la prise en compte de critères ESG.

Veuillez noter que le présent article peut contenir du langage technique. Pour cette raison, il est déconseillé aux lecteurs qui ne disposent pas d’une expérience professionnelle de l’investissement.

[1] Sous condition d’éligibilité, et conditionnel à une Loan-To-Value (montant emprunté divisé par la valeur du bien financé) inférieur à 75%

[2] Source : Bloomberg, 31/12/2017 2017, ZSpread médian obligations non financières européennes 5-10 ans, notation BBB+ à BBB-

[3] Rendement ajusté du risque divisé par le SCR spread SII

[4] Source : BNPP AM, Bloomberg, S&P LCD, Moody’s, juin 2017

Sur le même sujet :