L'asset manager d'un monde qui change
People shaking hands 1600x900
  • Home
  • La santé : un thème d’investissement pour les dix prochaines années

La santé : un thème d’investissement pour les dix prochaines années

Blog, Stratégie d'investissement

BNP Paribas Asset Management
 

Aux Etats-Unis, comme au niveau mondial, les valeurs de santé ont surperformé les grands indices durant la pandémie de coronavirus. Ce n’est que le début d’une tendance de long terme selon Jon Stephenson, gérant Senior basé à Boston et spécialiste de l’innovation dans le secteur de la santé. Daniel Morris, Stratégiste Senior, et Jon nous expliquent pourquoi le secteur de la santé pourrait bien être le thème d’investissement de la décennie. 

Comment le secteur de la santé s’est-il comporté récemment ?

Jon : les actions américaines et mondiales du secteur de la santé ont surperformé leurs marchés respectifs durant la pandémie de coronavirus. Ce n’est pas surprenant dans la mesure où la santé est généralement considérée comme un secteur défensif, plus adapté aux périodes difficiles. Les caractéristiques défensives des valeurs de santé sont liées à l’inélasticité relative de la demande de soins de santé et aux systèmes de sécurité sociale qui constituent un « filet de sécurité » pour les dépenses de santé.

Toutefois, en ce qui concerne le secteur de la santé aux Etats-Unis, les performances entre les différentes catégories d’acteurs ont divergé car l’impact de la pandémie n’est pas le même selon l’activité et le modèle économique retenu.

Les biopharmaceutiques, par exemple, se sont bien comportées. Bien que les nouvelles prescriptions aient ralenti, la demande globale reste stable. En outre, la valorisation du secteur biopharmaceutique a profité de l’effort sans précédent de recherche sur les traitements et le vaccin contre le virus.

A l’inverse, la performance des technologies des soins de santé a été moins bonne. Le développement des tests pour le Covid-19 constitue un nouveau et très large marché, ce qui est sans conteste positif, mais la très forte baisse des interventions non urgentes, en raison des mesures de confinement et de l’inquiétude des patients, a eu un impact négatif.

Parmi les services de santé, les performances ont été mitigées. Les prestataires ont pâti de la baisse du nombre de patients mais ont bénéficié de la tendance à la baisse des coûts dans le secteur.

Ces performances sectorielles divergentes sont favorables à notre approche de gérant actif. L’impact très différencié de la pandémie sur les différents sous-secteurs de l’univers de la santé américaine crée de nombreuses opportunités.

 

Quelles ont été les performances de votre stratégie « Healthcare Innovators » ?

Jon : notre stratégie s’est bien comportée. Lorsque la pandémie a frappé, nous avons procédé à quelques ajustements mineurs. En réponse à la baisse du volume des interventions chirurgicales non urgentes, nous avons réduit notre exposition aux technologies des soins de santé les plus dépendantes de cette activité.

Compte tenu de l’augmentation du risque de marché, nous avons préféré réduire les positions présentant des niveaux de levier financier élevés. Nous avons également accru notre pondération sur les grandes pharmaceutiques qui sont plus défensives.

Par ailleurs, nous n’avons pas modifié l’orientation de notre portefeuille qui consiste à privilégier, au sein de la santé américaine, les valeurs exposées aux thèmes innovants à long terme. Ces thèmes ont été pour la plupart particulièrement recherchés pendant la pandémie comme, par exemple :

  • Progrès rapides dans le développement de traitements et de vaccins.
  • Mise au point de kits de diagnostic et renforcement des chaînes d’approvisionnement.
  • Accélération de l’implication des médecins et des patients pour développer rapidement la télémédecine (ou plus généralement tout ce qui est lié à la pratique des soins à distance).
  • Intégration de la surveillance à domicile pour les patients infectés.

La valorisation des sociétés qui proposaient déjà des solutions à ces problèmes a fortement augmenté. Cette performance a été porteuse pour notre stratégie Healthcare Innovators au cours des derniers mois.

 

Quelles sont les perspectives à long terme du secteur de la santé aux Etats-Unis ?

Jon : je suis convaincu que les valeurs de santé américaines présentent un bon potentiel pour plusieurs raisons :

  • Un fort potentiel de croissance :
    1. Vieillissement de la population
    2. Evolution des modes de vie
    3. Augmentation du niveau de vie dans les économies émergentes
    4. Innovations incessantes dans le domaine de la santé qui créent de nouveaux marchés.
  • Une protection en période de baisse : en lui-même, le secteur de la santé reste défensif durant les phases plus risquées et a tendance à surperformer lors des baisses des marchés actions. C’est un élément à prendre en compte en ce moment face aux différents scénarios envisageables.
  • Des tendances innovantes puissantes
    1. Les progrès du séquençage génétique permettent de trouver des solutions biopharmaceutiques pour des maladies jusqu’alors incurables.
    2. Les progrès dans l’administration des médicaments permettent d’envisager des soins curatifs (plutôt que palliatifs).
    3. Les progrès de la miniaturisation et de l’automatisation permettent des diagnostics plus précis, une chirurgie robotique et d’autres modalités thérapeutiques.
    4. La puissance du Big Data permet le développement de dispositifs médicaux intelligents et de diagnostics
    5. L’innovation au sein du système de prestation de soins de santé permet des soins plus intégrés et potentiellement plus rentables.

Pour résumer, le moment nous paraît opportun pour investir dans les valeurs américaines de santé.

 

Pour en savoir plus sur les valeurs de santé américaines

Why now is a good time to invest in healthcare

Ecouter aussi notre podcast avec Jon Stephenson.

Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de publication, sont basées sur les informations disponibles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Chaque équipe de gestion de portefeuille peut avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas leur mise de fonds initiale. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

L’investissement dans les marchés émergents, ou dans des secteurs spécialisés ou restreints, est susceptible d’être soumis à une volatilité supérieure à la moyenne en raison d’un degré élevé de concentration, d’une plus grande incertitude parce que moins d’informations sont disponibles, qu’il y a moins de liquidité ou en raison d’une plus grande sensibilité aux changements des conditions du marché (conditions sociales, politiques et économiques).

Certains marchés émergents offrent moins de sécurité que la majorité des marchés internationaux développés. C’est pourquoi les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis dans les marchés émergents peuvent présenter un risque plus important.

Sur le même sujet :