L'asset manager d'un monde qui change
BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - Clients small med companies 1440x300
  • Home
  • Les prêts aux PME, source de revenu stable et diversifiée

Les prêts aux PME, source de revenu stable et diversifiée

Investment Insight

Stephane BLANCHOZ
 

Comment expliquer l’expansion du marché des prêts alternatifs ? Les sources traditionnelles de rendement – les actions et les obligations – montreraient-elles leurs limites ? Les rendements obligataires sont généralement faibles, les valorisations des actions suscitent des doutes et les accès de volatilité se multiplient sur fond de tensions commerciales. Par ailleurs, les portefeuilles traditionnels offrent des rendements maigres et ne permettent pas aux investisseurs, tels que les fonds de pension, de tenir leurs engagements. La quête du rendement se poursuit donc inlassablement. Dans ce contexte, la demande de sources de rendement alternatives s’est élargie, d’où l’intérêt croissant des investisseurs pour les prêts alternatifs. En effet, ce marché offre une prime d’illiquidité. Les sources de rendement sur ce marché sont particulièrement diversifiées et les performances donc peu corrélées avec les classes d’actifs traditionnelles. Tout bénéfice pour les investisseurs institutionnels.

À quoi ressemblera ce marché dans cinq années ? Quelles sont les parties les plus importantes et les moins intéressantes ? Quel rôle les banques traditionnelles peuvent-elles jouer ?

Le rôle des banques traditionnelles diminue déjà aujourd’hui. Les exigences de fonds propres ne leur permettent plus d’être rentables sur ce marché : financer des emprunteurs plus risqués grève davantage leur bilan. La porte est donc grande ouverte à de nouveaux acteurs comme les prêteurs « peer-to-peer » et les plateformes de crowdfunding.

Cependant, ces acteurs se concentrent généralement sur des prêts modestes et ciblent les microentreprises et les petites start-ups. À l’autre extrémité du marché, les fonds de private equity et les hedge funds octroient des prêts à des entreprises moyennes. Entre les deux, le segment des PME dont le chiffre d’affaires se situe entre 2 et 50 millions d’euros recèle de belles opportunités. Les investisseurs institutionnels et les gestionnaires d’actifs, comme BNP Paribas Asset Management, qui offrent des fonds de prêts aux PME entendent exploiter ce potential.

Nous voyons ce marché devenir de plus en plus standardisé et automatisé à l’avenir, surtout en ce qui concerne l’approbation des crédits et le processus d’investissement. C’est dans cette perspective que BNP Paribas Asset Management a conclu un partenariat avec Caple, un spécialiste du crédit aux PME, qui propose une interface web pour l’approbation de crédit.

Compte tenu de la quantité gigantesque de données, notamment financières, utilisées dans le processus d’approbation, nous travaillons également avec des spécialistes du big data pour développer un modèle d’approbation quantitatif web qui effectuerait un tri préalable et ainsi accélérerait la procédure de sélection. Ce type d’investissement – en termes de temps et d’effort – contribuera sensiblement à rendre l’octroi de prêts aux PME une activité économiquement viable et durable.

 

Quelle est votre valeur ajoutée dans la chaine de prêts alternatifs ?

À la différence d’autres prêteurs, nous estimons qu’il est important, voire primordial, pour les entreprises de garder le contrôle de leurs activités. En d’autres termes, les prêteurs ne devraient pas se mêler de la stratégie de l’entreprise emprunteuse. Donner à chacune des parties l’espace pour gérer ses propres compétences permet d’instaurer une relation de confiance et, en fin de compte, d’améliorer la performance.

Dans le même esprit, nous ne cherchons pas à maximiser le rendement à tout prix : nous voulons appliquer des taux d’intérêt justes afin que l’emprunteur puisse poursuivre ses investissements et réaliser des bénéfices. Nous voulons agir de manière responsable vis-à-vis de toutes les parties concernées et nous attendons la même approche constructive de la part des entreprises auxquelles nous prêtons et dans lesquelles nous investissons.

C’est dans cette philosophie que nous appliquons les critères ESG à tous les bénéficiaires de prêts. Ceux-ci couvrent des normes environnementales, sociales et de gouvernance : nous attendons des emprunteurs qu’ils respectent celles-ci. Nous pensons que cette démarche de leur imposer des critères stricts permettra de réduire le risque d’investissement. Telle est notre valeur ajoutée : une approche non interventionniste, une tarification juste et une application stricte des critères de sélection ESG.

 

Quels sont les avantages pour le client final d’opter pour le crédit aux PME ?

Ce segment est sous-exploité et recèle donc une foule d’opportunités d’investissement. Il couvre un éventail varié de secteurs, de niches et de produits souvent innovants et porteurs de croissance. Les entreprises prometteuses y sont nombreuses, ce qui nous permet de construire un portefeuille très diversifié.

Comme nous l’avons expliqué, le segment des PME offre non seulement une multitude de sources de rendement, généralement peu corrélées les unes avec les autres, mais aussi une performance d’investissement globalement non corrélée avec celle des classes d’actifs traditionnelles. Nous pensons qu’un fonds de crédit aux PME convient particulièrement aux investisseurs à la recherche d’une source de revenu prévisible, diversifiée, stable et à long terme.

Sur le même sujet :

BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - Responsibility economic 1440x300
20 mars 2019 1 min
Fil d'info, Stratégie d’investissement
BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - TM Currency 1440x300
12 décembre 2018 5 min