L'asset manager d'un monde qui change
BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - TM Statue Of Liberty USA 1440x300

Obligations multisectorielles américaines et internationales

 

Nos stratégies obligataires multisectorielles internationales et américaines sont gérées par nos experts basés à New York et à Londres.

Trois gérants de portefeuille supervisent la construction du portefeuille, la budgétisation du risque, l’exécution des transactions, et le rééquilibrage, le suivi et le contrôle de notre gamme de produits multisectoriels aux États-Unis et dans le monde entier. L’équipe possède en moyenne plus de 16 ans d’expérience. Elle peut compter sur l’appui de plus de 35 professionnels de l’investissement spécialisés en génération d’alpha. Nous gérons 5,7 milliards d’euros (6,7 milliards USD) d’actifs dans le cadre de ces stratégies multisectorielles américaines et internationales (au 30 juin 2018).

Philosophie d’investissement

Notre philosophie d’investissement appliquée aux portefeuilles multisectoriels américains et mondiaux est simple pour trois raisons. Premièrement, nous sommes convaincus que l’utilisation systématique de multiples sources d’alpha permet d’enregistrer des performances régulières à travers le temps. Deuxièmement, nous pensons qu’en plus d’identifier de la valeur au sein d’un secteur, une équipe dédiée à la gestion de l’alpha doit aussi étudier les opportunités de valeur relative entre secteurs, ce qui permet de créer une valeur ajoutée significative et une protection en cas de baisse des marchés. Enfin, nous jugeons que la responsabilisation de chaque membre de l’équipe et l’alignement des objectifs sont fondamentaux pour mesurer la performance et générer de la valeur à long terme pour nos clients.

Processus d’investissement

Notre processus d’investissement fondamental comprend quatre étapes clés : la réplication du bêta, l’identification de l’alpha et la budgétisation du risque correspondant, la construction du portefeuille et, enfin, le suivi et la révision. Ce processus varie légèrement pour certains portefeuilles, mais la même logique fondamentale s’applique à chaque étape pour construire des portefeuilles efficients et transparents. Notre processus commence par l’identification des opportunités d’investissement disponibles. Le champ d’opportunités est délimité par les directives du client ou par le choix de l’indice de référence. Nous appelons cette phase la réplication du bêta. La réplication du bêta est un pilier important de notre processus multisectoriel mondial car nous cherchons à répliquer une partie du portefeuille en exploitant efficacement des facteurs de risque primaire susceptibles de générer une surperformance du portefeuille par rapport à son indice. En règle générale, ces facteurs sont les suivants : la qualité, la duration, la courbe des taux, le spread et, parfois, le pays ou la région. Cette étape nous nous aide à contrôler le risque lié à la gestion active dans une fourchette fixée pour chaque stratégie entre, d’une part, l’objectif et, d’autre part, le seuil maximal.
Si nous n’avons aucune conviction particulière sur un secteur ou une région, nous partons d’une position neutre par rapport au benchmark. Les opinions positives engendrent des budgets de risque plus élevés et des allocations à une source d’alpha en particulier. A l’inverse, les opinions négatives débouchent sur des sous-pondérations ou des positions potentiellement courtes par rapport à l’indice de référence. Notre réplication du bêta utilise un échantillonnage stratifié de l’indice de référence de sorte que les principaux facteurs sont efficacement répliqués avec beaucoup moins de titres.
La génération d’alpha et la budgétisation du risque forment la prochaine étape de la gestion des portefeuilles multisectoriels mondiaux. Durant cette phase a lieu l’intégration des travaux des équipes d’alpha mais aussi l’allocation du budget de risque à chaque équipe selon le potentiel de performance identifié. Les allocations de risque sont ensuite ajustées régulièrement à la lumière des nouvelles informations. Les gérants des portefeuilles multisectoriels mondiaux ont la possibilité de faire appel aux équipes d’alpha suivantes : taux mondiaux, devises, titres structurés, rotation sectorielle, dette émergente, crédit et analyse quantitative. Chaque équipe d’alpha compte plusieurs spécialistes de marché. Ces gérants de portefeuille ont pour tâche collective de générer un alpha cible, dans un objectif de budget risque / rendement qui leur est attribué individuellement par le responsable de leur équipe d’alpha. Les budgets de risque et rendement individuels sont adaptés au fil du temps sur la base des aptitudes et des opportunités.
La construction du portefeuille est une itération des deux premières étapes. Après la réplication du bêta, la sélection des équipes d’alpha et la budgétisation du risque pour chaque source d’alpha, les portefeuilles sont construits de manière à répondre aux objectifs et contraintes du fonds ou du mandat. Les budgets de risque attribués aux équipes d’alpha aident à filtrer la taille finale de chaque position au sein du portefeuille.
Le suivi et la révision des portefeuilles multisectoriels mondiaux et américains sont effectués conjointement par les gérants de portefeuille, les équipes Risques et la Conformité. Notre équipe chargée de la gestion des risques travaille aux côtés des gérants de portefeuille dans la salle de marché, mais rend compte de leurs conclusions directement au PDG afin de préserver l’indépendance de leurs recommandations et de leurs décisions en matière de gestion du risque de portefeuille.
Nos portefeuilles ont vocation à être entièrement investis à terme. Nous ciblons des ratios d’information bruts de 0,5 par stratégie.

Obligations mixtes internationales

Notre stratégie axée sur les obligations mixtes internationales recourt à plusieurs sources d’alpha, notamment les taux mondiaux (la duration, la courbe des taux, l’inflation et les spreads entre pays), les devises, les titres structurés, le crédit, la rotation sectorielle (spread et valeur relative), l’analyse quantitative et la dette émergente (en monnaie locale, en devises fortes et les obligations d’entreprises). La stratégie est gérée d’une manière diversifiée et utilise généralement une combinaison de titres physiques et de produits dérivés pour des raisons d’efficacité opérationnelle. Notre portefeuille d’obligations mixtes internationales peut être géré soit par rapport à un large indice de référence comme le Barclays Global Aggregate Index, soit par rapport à un benchmark personnalisé ou à un indice régional dérivé de l’indice Barclays Aggregate mondial. Le risque lié à la gestion active de notre stratégie Global Aggregate est ciblé entre 200 et 400 points de base. Cette stratégie bénéficie d’un historique de performance qui remonte à 1998.
• Stratégie diversifiée cherchant à exploiter les opportunités dans tout l’univers d’investissement obligataire à l’échelle mondiale
• Approche rigoureuse de la budgétisation du risque
• Possibilité de s’exposer aux obligations internationales ou régionales (par exemple Etats-Unis) uniquement

Stratégie mondiale sans contrainte

Notre stratégie mondiale sans contrainte est une stratégie à rendement total qui cherche à créer de la valeur par rapport à un indice de référence essentiellement par la rotation sectorielle et la sélection de titres. Stratégie active et diversifiée, elle se distingue par l’accent mis sur la gestion de la liquidité et du risque idiosyncratique (lié à l’émetteur). Comme nos stratégies Global Aggregate plus axées sur un benchmark, notre offre de produits mondiaux sans contrainte utilise au départ un indice obligataire mixte comme point de référence. Si le gérant de portefeuille n’a pas de conviction particulière sur un secteur ou un facteur de risque (par exemple les entreprises ou la duration), la position de départ en portefeuille est celle de l’indice de référence. Les pondérations du benchmark sont réexaminées à la lumière d’idées d’investissements à long et à court terme. Les opinions à long terme sont développées par le groupe d’investissement stratégique (ISG) chaque année lors d’un événement externe auquel participent les responsables des différentes équipes d’alpha et d’investissement, le directeur mondial des investissements et certains analystes politiques et économiques tiers. À la suite de cet off-site annuel, des idées stratégiques sont élaborées afin d’exploiter les recommandations de chaque équipe d’alpha. Ces équipes formulent l’allocation stratégique du portefeuille, laquelle peut sensiblement s’écarter des pondérations de l’indice de référence. A partir de là, les gérants de portefeuille ajustent régulièrement les pondérations stratégiques afin d’intégrer les nouvelles informations des marchés. Les équipes d’alpha se voient chacune allouer un budget de risque conforme à la stratégie suivie par le gérant de portefeuille. La préservation du capital*, l’appréciation du capital et la génération de revenus constituent des objectifs fondamentaux pour les portefeuilles mondiaux sans contrainte. Si les portefeuilles devaient présenter des allocations sectorielle, géographique ou de rating très différentes de l’indice de référence, l’équipe de gestion a la liberté de réduire considérablement le niveau de risque pour investir dans des instruments monétaires ou des certificats de trésorerie afin de protéger le portefeuille contre le risque baissier.

Quoi qu’il en soit, le portefeuille est entièrement investi la plupart du temps. Les portefeuilles mondiaux sans contrainte sont gérés en visant une tracking error (ou un budget de risque actif) de 400-600 points de base. La tracking error maximale pour cette stratégie est de 1000 pb.

• Stratégie obligataire mondiale sans contrainte gérée de manière flexible afin de dégager une surperformance par rapport à l’indice de référence mondial
• Double objectif de préservation du capital* et de génération de revenus
• Allocation d’actifs dynamique pour saisir les opportunités d’investissement dès qu’elles se présentent
• Utilisation de plusieurs sources d’alpha pour une meilleure diversification des thèmes d’investissement
• Un historique de performances étendu et solide

Dette souveraine mondiale

Nos stratégies obligataires souveraines mondiales investissent principalement dans des obligations d’État. Nous offrons des solutions avec ou sans contrainte permettant de s’exposer soit à un univers étroit d’émetteurs de grande qualité des pays développés, ou bien plus large, s’étendant aux pays émergents. Toutes nos stratégies dédiées aux obligations d’État mondiales mettent l’accent sur la diversification. Nos stratégies Global Sovereign s’appuient sur les équipes d’alpha suivantes : taux mondiaux (duration, courbe des taux, inflation et spread entre pays), devises et analyse quantitative. Les gérants de portefeuille ajustent les budgets de risque alloués à chaque équipe d’alpha en fonction du potentiel de performance identifié. En plus des trois équipes d’alpha citées ci-dessus, nos stratégies Global Sovereign peuvent s’appuyer sur nos équipes de stratégie d’investissement (perspectives thématiques de long terme) et de dette émergente (essentiellement publique). Nous gérons des portefeuilles obligataires mondiaux depuis 1988. Cette stratégie vise une tracking error entre 100 et 500 points de base.
• Stratégie diversifiée conçue pour saisir les opportunités dans tout l’univers des obligations d’État internationales
• Analyses stratégiques (« top-down ») combinées aux travaux « bottom-up » des équipes d’alpha spécialisées
• Approche rigoureuse de la budgétisation du risque

US Core/Core Plus

Nos stratégies US Core et US Core Plus investissent dans un éventail varié d’instruments obligataires dans les limites de l’univers d’investissement de l’indice Barclays US Aggregate ou d’un indice similaire. Les deux stratégies ont pour objectif d’exploiter les sources d’alpha : les taux, les titres structurés, les obligations d’entreprises et la rotation sectorielle. En outre, notre stratégie US Core Plus utilise également l’alpha lié aux obligations des marchés émergents. Concernant notre portefeuille US Core, l’allocation géographique est naturellement restreinte aux États-Unis, alors que ce n’est pas le cas de la stratégie US Core Plus qui, elle, peut investir dans des obligations en dehors des États-Unis, sur les marchés émergents et même dans des émetteurs dont la qualité de crédit est inférieure au segment « Investment Grade ». Le portefeuille global conserve toutefois un rating « Investment Grade » et est largement concentré sur les États-Unis à long terme. Nous gérons des stratégies obligataires US Core pour des clients institutionnels depuis plus de 25 ans.
Nos stratégies US Core et Core Plus présentent une large diversification en termes de secteurs et d’émetteurs. Nos stratégies US Core se concentrent uniquement sur les émetteurs de grande qualité (Investment Grade). En règle générale, les portefeuilles sont gérés activement selon un budget de risque de 100-200 pb sur un cycle complet de marché. Notre stratégie Core Plus vise une tracking error de 200 pb environ sur un cycle complet de marché.
• Stratégie obligataire mixte et diversifiée axée sur le segment Investment Grade aux États-Unis
• Utilisation opportuniste des secteurs repris dans le concept « Plus » afin d’apporter une diversification et un rendement supplémentaires (s’applique uniquement à la stratégie US Core Plus)
• Analyses stratégiques (« top-down ») combinées aux travaux « bottom-up » des équipes d’alpha spécialisées
• Approche rigoureuse de la budgétisation du risque

* BNP Paribas Asset Management ne fournit aucune garantie de protection du capital pour ses fonds. Les informations données et les conditions formulées dans le présent document ne présumeront en rien d’une telle garantie.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement.