L'asset manager d'un monde qui change
BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - Emerging Street Asia 1440x300
  • Home
  • Pékin introduit un facteur contre-cyclique pour fixer le cours du yuan

Pékin introduit un facteur contre-cyclique pour fixer le cours du yuan

Perspectives régionales

Chi LO
 

Le renminbi s’est apprécié de plus de 1 % face au dollar américain depuis fin mai, en réaction à l’achat de renminbi à court terme par la Banque populaire de Chine (PBoC) sur le marché du CNH.

La PBoC a créé la confusion au sein du marché en annonçant officiellement (le 26 mai) l’introduction d’un facteur « contre-cyclique » pour fixer le cours journalier du renminbi. Cette annonce est considérée comme le principal motif d’appréciation du renminbi. Les autorités n’ont donné aucune explication concernant ce changement de politique ou le mode de fonctionnement de ce nouveau facteur « contre-cyclique ».

Le cours du renminbi est calculé sur la base de trois éléments :

  1. Le cours de clôture de la parité USD/CNY au comptant établi à 16 h 30 le jour de Bourse précédent.
  2. La moyenne des échanges journaliers sur 24 heures en USD face aux devises du panier du CFETS, du panier CNY de la BRI et du panier DTS du FMI.
  3. Un ajustement discrétionnaire de la PBoC sur la base de son estimation de l’équilibre entre l’offre et la demande sur les marchés des devises, de l’appétit pour le risque et des développements internationaux.

Selon moi, en introduisant ce facteur contre-cyclique, la PBoC entend renforcer le poids du 3e élément (discrétionnaire) de fixation du cours. Cette décision est sans conteste un recul par rapport à la volonté de rendre le taux de change du renminbi plus flottant.

Les autorités se justifient en affirmant que la volatilité accrue du taux de change de la devise ne reflète pas les fondamentaux économiques, tels que la baisse des reflux de capitaux, l’amélioration du PIB et les flux de la balance des paiements. La PBoC considère que le marché des changes est trop en proie à l’exubérance irrationnelle. Ce facteur « contre-cyclique » a donc pour but de tempérer « l’instinct grégaire » du marché.

Cependant, l’absence de toute explication officielle a suscité la spéculation sur les intentions des dirigeants politiques et le regain d’appréciation du renminbi. De l’opinion générale, la PBoC a voulu couper court aux spéculations de dépréciation du renminbi provoquées par le déclassement de la dette souveraine de la Chine par Moody’s. Cette annonce avait entraîné une couverture médiatique négative sur les problèmes financiers de la Chine au moment où Beijing s’efforçait justement de les résoudre.

Le renminbi avait en effet commencé à se déprécier face à l’USD juste après l’annonce de Moody’s le 24 mai. D’un point de vue technique, la baisse des reflux de capitaux et l’affaiblissement de l’USD récemment ont permis à la PBoC d’intervenir plus facilement pour montrer aux spéculateurs qui commandait.

Une autre explication plausible serait que la PBOC cherche à anticiper d’éventuelles pressions sur le renminbi induites par une hausse des taux d’intérêt américains. Dans la foulée du dernier relèvement de taux aux États-Unis, la PBoC a relevé certains de ses taux d’intérêt à court terme, amenant certains acteurs à la conclusion que la PBoC chercherait à suivre les futurs relèvements de taux aux États-Unis.

Je ne partage pas cet avis. Les rendements obligataires et les taux d’intérêt à court terme de la Chine ont augmenté, et le durcissement réglementaire observé depuis le mois de mars 2017 a accentué les pressions sur les liquidités dans le système chinois. Confrontée à une économie domestique fragile, il est peu probable que la PBoC suive la même voie que la Réserve fédérale (la Fed) sur le plan monétaire.

Si la PBoC ne prévoit pas de relever ses taux, elle devra contrer les attentes du marché qui prévoient qu’elle suive la même évolution des taux que la Fed. Ainsi, sa décision de renforcer le mode de calcul du cours du renminbi à l’aide d’un facteur « contre-cyclique » peut être perçue comme un effort de gestion de la réaction du marché en vue du prochain relèvement de taux de la Fed, afin aussi d’atténuer les pressions baissières potentielles sur le renminbi.

Enfin, certains pensent que la PBoC tente de signaler un changement à long terme de sa politique de change afin de renforcer le renminbi. Cette éventualité dissuaderait de manière efficace les reflux de capitaux et encouragerait les afflux de capitaux. Le « rêve chinois » du président Xi Jinping vise aussi un renforcement du renminbi sur le long terme.

Rien n’indique avec certitude que cette vague annonce politique sur l’introduction d’un facteur « contre-cyclique », qui a tiré le renminbi vers le haut, signifie que ce changement de politique soit en marche. Cependant, elle souligne le fait que compte tenu d’un compte de capital relativement fermé, les autorités chinoises ont nettement plus de contrôle sur le renminbi que bon nombre d’acteurs du marché le pensaient, et il sera risqué d’aller à leur encontre. Contrairement au consensus, je pense que le renminbi a de bonnes chances de s’apprécier face à l’USD cette année, après une dépréciation de 8 % l’année dernière.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer aussi bien à la hausse qu’à la baisse et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas leur mise initiale.
Investir sur les marchés émergents ou sur des segments de marché spécialisés ou restreints peut présenter une volatilité supérieure à la moyenne en raison de la forte concentration de leurs positions, d’un degré d’incertitude plus élevé reflétant le manque d’informations disponibles, de leur liquidité plus faible ou de leur sensibilité plus grande à l’évolution du contexte de marché (social, politique et économique).
Certains marchés émergents offrent moins de sécurité que la plupart des marchés développés internationaux. Par conséquent, les services de transaction, de liquidation et de conservation du portefeuille utilisé pour le compte de fonds investis dans les marchés émergents peuvent comporter un risque plus élevé.

Sur le même sujet :